Actualités
Scrollez

Trajectoire carbone : notre route tracée vers 2025

17/07/2020 - Engagements

La « Science Based Target Initiative » (SBTi) vient d’approuver la trajectoire carbone de Vallourec d’ici 2025, attestant de sa conformité avec les objectifs de la COP 21 - Accord de Paris, visant à limiter la hausse des températures en deçà de 2 °C.

Le Groupe est déjà considéré comme un faible émetteur de gaz à effet de serre. Il bénéficie en effet de sa forêt au Brésil, qui agit en tant que puits de carbone, ainsi que de ses procédés industriels, notamment ses aciéries électriques.

Vallourec entend aller plus loin et contribuer à l’atténuation du changement climatique en réduisant ses émissions de carbone directes et indirectes. Avec l’aide d’experts, le Groupe a établi des objectifs qui ont été évalués et entérinés par la SBTi. 
 
Ceci illustre la pertinence de notre approche proactive et nous permet de mettre en œuvre un plan d’action d’envergure qui se traduit par des mesures concrètes couvrant tous les périmètres (« scopes ») du protocole sur les gaz à effet de serre (« GHG Protocol »)** et l’ensemble de notre chaîne de valeur.
Trajectoire carbone de Vallourec jusqu'en 2025

Objectifs de réduction des émissions d’ici 2025 approuvés par la SBTi

Vallourec s’engage à :
  • réduire de 20 % en valeur absolue ses émissions en « scopes » 1+2 (la limite cible inclut les émissions de méthane biogénique issues de la carbonisation du charbon de bois),
  • réduire de 25 % en valeur absolue ses émissions en « scope » 3,
  • réduire les émissions en « scope » 3 issues des produits et services achetés (45 % par unité de valeur ajoutée),
  • réduire de 25 % en valeur absolue les émissions en « scopes » 1+2+3.
Engagement
Jean-Louis Merveille

Cette trajectoire est le fruit de notre faible niveau d’émissions combiné à nos orientations stratégiques et à un plan d’action spécifique visant à réduire encore davantage nos émissions. Notre engagement en faveur d’une économie décarbonée nous distingue clairement de nos concurrents.

Jean-Louis Merveille Directeur du développement durable

Réduire les émissions directes (« scopes » 1+2) d’au moins 20 % d’ici 2025 (sur base 2017)

Cet objectif s’inscrit dans notre programme continu d’économies d’énergie initié en 2009, le GreenHouse Project, qui visait à réduire notre consommation totale de gaz et d’électricité de 20 % d’ici 2020.  Pour réaliser cet objectif en fonction des « scopes » 1 et 2, et réduire davantage ses émissions directes, Vallourec prolonge ce programme jusqu’en 2025 en vue de réaliser une amélioration supplémentaire de 10 % (année de référence 2017). 

Parallèlement, le Groupe entend améliorer la part d’électricité sans carbone (renouvelable et nucléaire). Celle-ci a déjà considérablement augmenté, passant de 68 % en 2018 à 81 % en 2019, grâce à l’arrêt progressif de la centrale au charbon de notre fournisseur dans l’Ohio et au passage à l’énergie nucléaire.

Au Brésil, nous avons pour ambition de réduire les émissions de méthane dans la production de charbon de bois. Nous avons accompli des progrès considérables dans ce domaine au cours des dernières années et nos efforts se poursuivent notamment avec l’utilisation de brûleurs dans les cheminées des fours pour convertir le méthane en CO2.

Réduire les émissions indirectes de 25 % sur l’ensemble des « scopes »

Notre action sur les émissions indirectes générées par l’ensemble de la chaîne de valeur est essentielle pour renforcer notre contribution à une économie bas carbone. 

Mesures concrètes en amont de notre chaîne de valeur…

Vallourec s’appuiera sur ses relations avec ses fournisseurs stratégiques d’acier afin de les encourager à réduire leur intensité de carbone par tonne d’acier. Ainsi, en novembre 2019, Vallourec a obtenu de son plus grand fournisseur d’acier européen l’engagement d’une réduction de 20 % de l’intensité de carbone d’ici 2025.

En Chine, le Groupe a également pour objectif d’augmenter la part d’acier électrique dans ses achats de 5 % à 10 %, et vise une réduction de 10 % de l’intensité de carbone de ses fournisseurs d’acier.

...en parallèle avec des décisions stratégiques influant sur la partie aval de notre activité

Vallourec a pour ambition de se concentrer sur la transition énergétique au moyen d’un plan ciblé comprenant la géothermie, l’hydrogène, l’énergie éolienne et le CCSU (captation et stockage de carbone). 

Le Groupe dessert également d’autres marchés de l’énergie renouvelable, en particulier l’industrie solaire (fourniture de tubes pour les panneaux photovoltaïques) et l’industrie de l’énergie biomasse (fourniture de tubes pour les projets de biomasse, de transformation des déchets en énergie et de biocarburants). S’appuyant sur cette diversité de solutions, il entend devenir un des artisans de ce changement et ainsi accompagner ses clients dans leur propre processus de transition énergétique.

Reconnu par de nombreuses agences de notations extra-financières, membre du Pacte mondial depuis 2010 et classé dans la liste A du CDP***,  Vallourec se doit de poursuivre l’amélioration de ses résultats et de rester ainsi un acteur responsable de référence sur ses marchés.
 
Fiers
Edouard Guinotte

Nous sommes fiers de la reconnaissance de la SBTi, qui illustre notre engagement à long terme dans la lutte contre le réchauffement climatique et en faveur d’une économie sans carbone. En effet, nous sommes la première société du secteur pétrolier et gazier à l’avoir obtenue.

Edouard Guinotte Président du Directoire
*La SBTi (Science Based Target Initiative) est un partenariat entre le CDP (Carbon Disclosure Project), le Pacte mondial des Nations Unies, le WRI (World Resources Institute) et le WWF (World Wildlife Fund), qui aide les entreprises à se fixer des objectifs de réduction de leur empreinte carbone, conformément à l'accord de Paris de la COP21 : à savoir limiter le réchauffement climatique à un niveau bien inférieur à 2 °C.

** « GHG Protocol scopes » : Le protocole des gaz à effet de serre couvre trois catégories : émissions directes, fossiles et biogéniques (scope 1), émissions indirectes provenant de la consommation d’énergie (scope 2) et émissions indirectes provenant d’autres sources, notamment les émissions associées à l’ensemble du cycle de vie de nos produits.

*** Le CDP (Carbon Disclosure Project) est une organisation mondiale à but non lucratif qui encourage les entreprises et les gouvernements à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à protéger les ressources en eau et les forêts. Il évalue les entreprises de manière indépendante, en leur attribuant une note de A à D. Vallourec se classe dans la prestigieuse "A List" parmi 184 entreprises sur les 8 400 évaluées dans le monde.