Actualités
Scrollez

Nouvelles routes de compétitivité

14/04/2021 - Stratégie

En 2019 et 2020, Vallourec a pleinement tiré profit de ses routes industrielles, dynamisées par la compétitivité croissante de la Chine et du Brésil. Une nouvelle équation géographique porteuse de toujours plus de performance et d’agilité aussi bien industrielle que commerciale.  
  • États-Unis 
    Approvisionnement du marché local en pétrole et gaz  
  • Europe  
    Centre d’excellence technologique avec une spécialisation dans les produits très haut de gamme 
  • Brésil  
    Centre de production très compétitif 
    => Montée en compétences pour une premiumisation de plus en plus forte de ses produits 
    => Une chaîne de production totalement intégrée depuis l’approvisionnement en matières premières (mine et forêt) jusqu’à l’aciérie, la tuberie et les finitions 
    => 50 % de sa production exportée (vers le Moyen-Orient et l’Afrique de l’Ouest principalement) 
  • Chine
    Centre de production très compétitif 
    => Montée en puissance de l’industrialisation et de la production de produits plus sophistiqués sur le site de Tianda 
    => 50 % de sa production exportée (vers le Moyen-Orient et Afrique de l’Est principalement) 

L’empreinte industrielle de Vallourec, telle qu’elle se déploie depuis 2016, répond à un enjeu : être en capacité de répondre à la demande où qu’elle soit, avec un produit adapté et de qualité, de manière réactive et au bon prix, autour de 4 pôles aux attributions bien précises – les États-Unis, l’Europe, la Chine et le Brésil. 

    • La montée en puissance du Brésil et la Chine 

      À côté de sa présence aux États-Unis qui lui permet essentiellement de répondre au marché local, ou en Europe où le Groupe se spécialise sur les produits très haut de gamme, Vallourec compte sur deux lignes de force extrêmement dynamiques : le Brésil et la Chine. Deux régions centrées traditionnellement sur leurs propres marchés qui s’ouvrent désormais à l’export, grâce à la premiumisation de la production du site brésilien de Jeceaba et à l’industrialisation de nouveaux produits – plus simples – sur le site de Tianda en Chine. « Cette organisation de notre outil industriel permet d’optimiser nos impacts aussi bien économiques qu’environnementaux, en maximisant notre compétitivité industrielle sur place et sur l’ensemble de la chaîne, de l’approvisionnement en matières premières jusqu’au produit livré chez le client. C’est d’ailleurs pour cela que nous parlons non pas seulement d’“empreinte” mais de “routes” industrielles », explique Philippe Carlier, Directeur Technologie & Industrie.
    • Un outil industriel agile et à la pointe du secteur

      Cette flexibilité géographique permet dès lors d’apporter une réponse agile au sein d’un environnement international de plus en plus mouvant, contraint et concurrentiel. Preuve de cette compétitivité maximisée permettant de répondre à des exigences de qualité, réactivité et rentabilité : le contrat ADNOC, à Abu Dhabi, qui va mobiliser toute la puissance industrielle locale de Vallourec et la force de sa coordination globale avec des produits en provenance du Brésil, de l’Europe et de Chine.De même, grâce à cette organisation, Vallourec a pu mener à bien entre 2018 et 2020 une importante commande de produits Line Pipe pour Van Leeuwen, l’un de ses clients historiques. Deux sites se sont mobilisés afin de répondre aux attentes: celui de Youngstown aux États-Unis, pour les petits diamètres, et celui de Rath Plug en Allemagne, pour les autres dimensions. Cette agilité, reconnue par le client, a ainsi permis de sécuriser le contrat.

    Pour une arrivée à pleine maturité des nouvelles routes industrielles Vallourec d’ici 2025 :

    • La poursuite du processus de qualifications des usines brésilienne et chinoise par les grandes compagnies pétrolières internationales et nationales pour leur apporter une offre enrichie et compétitive
    • « Premiumisation » en Chine : achèvement du plan d’industrialisation pour les produits semi-premium et premium sur le site de Tianda
    • Utilisation croissante des routes brésilienne et asiatique
      => Avec un taux d’utilisation des nouvelles routes de 74 % contre 55 % en 2019 et 19 % en 2015

    Actualités

    Filtrer par :
    • Pays
    • Date
    • Thème