Actualités
Scrollez

Ali Meschi Amoli : Le CCUS par Vallourec

14/01/2021 - Carrières

Ali Meschi Amoli, responsable marketing et développement du pôle CCUS (Carbon Capture, Utilization and Storage) de Vallourec, est un acteur clé de l’initiative ETO (Energy Transition Opportunities), lancée en octobre 2019 par le Groupe, qui vise à développer des solutions à faibles émissions de carbone. S’appuyant sur son expérience dans les énergies renouvelables pour les géants du pétrole internationaux, Ali s’implique au quotidien pour aider Vallourec à se positionner sur le marché de la transition énergétique. 

Quel est votre rôle chez Vallourec ?

Lorsque Vallourec a lancé l’initiative ETO, dans le cadre de son programme de transformation, le but était d’identifier des opportunités commerciales alternatives pour contrebalancer l’impact des changements que nous observons dans le secteur pétrolier et gazier. J’étais présent dès le lancement de cette initiative, dans le cadre d’un atelier sur l’énergie solaire, du fait de mon expérience dans les énergies renouvelables. 

Je gère à présent le marketing et le développement pour le pôle CCUS. Ma mission consiste à m’assurer que nous comprenons le marché et ses principales tendances, que nous connaissons l’ensemble des acteurs clés et des projets en cours, et que nous adaptons nos solutions et développons notre positionnement dans la chaîne de valeur. À cette fin, je coordonne les efforts des équipes R&D, Innovation, M&D et commerciales.

Qu’appréciez-vous le plus dans votre travail ?

Je suis très heureux de faire partie de cette initiative et du rôle qu’elle me permet de jouer dans la transition énergétique. À l’origine, je viens du secteur pétrolier et gazier. J’ai travaillé pour l’opérateur pétrolier national iranien et pour Total. Dans mes précédentes fonctions, j’ai pu observer la transition du marché vers des sources d’énergie à faibles émissions de carbone, et j’ai su que je voulais prendre part un jour à cette aventure. Lorsque Vallourec a lancé l’initiative ETO, j’ai tout de suite pensé que partager mon expérience pouvait être utile. 

Travailler dans le service D&I Corporate Strategy & Marketing chez Vallourec m’a permis d’apprendre à bien connaître l’entreprise et à apprécier son large rayonnement. Ce poste m’a mis en contact quotidien avec différents collaborateurs et équipes. Je trouve cela stimulant et dynamisant. J’ai également constaté en personne que tout le monde, à tous les niveaux de l’entreprise, prend très au sérieux la nécessité de développer de nouvelles initiatives énergétiques. 
Transition
Ali Meschi Amoli

Dans mes précédentes fonctions, j’ai pu observer la transition du marché vers des sources d’énergie à faibles émissions de carbone, et j’ai su que je voulais y prendre part un jour. Lorsque Vallourec a lancé l’initiative ETO, j’ai pensé que partager mon expérience pouvait être utile. 

Ali Meschi Amoli responsable marketing et développement du pôle CCUS

Quels sont les principaux défis à relever dans votre travail ?

Ce sont les défis qui rendent mon métier si intéressant !

Le premier défi que je dois relever est de sensibiliser l’ensemble de Vallourec, qui est un grand groupe et très diversifié, à notre travail. Le CCUS n’étant pas notre cœur de métier, je dois faire un véritable travail d’ « évangélisation » et soutenir les équipes techniques et commerciales sur le terrain pour m’assurer que tout le monde comprend l’importance de la transition énergétique et du rôle que nous y jouons. 

Comme je l’ai dit, je suis en contact avec des collaborateurs dans tous les domaines de l’entreprise, et c’est quelque chose que j’adore dans ce métier. Toutefois, cette diversité des contacts est également à l’origine de la deuxième grande difficulté que je rencontre. Je dois concilier les priorités, parfois concurrentes, de nombreuses personnes et veiller à ce que chacun soit satisfait. 

Enfin, la gestion du temps est essentielle pour moi. L’équipe ETO se compose de huit personnes, et nous sommes seulement deux pour gérer le CCUS. Nous devons gérer une large variété de problématiques : les solutions de transport, celles de stockage et d’injection et les technologies de captation, mais aussi les questions d’innovation telles que les tubes intelligents et les solutions Smartengo. Ces sujets sont clairement prioritaires et ils bénéficient d’une véritable dynamique. Nous devons les mener à bien, et c’est un défi. 

Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer votre métier ?

Je pense qu’il est important d’avoir une formation pluridisciplinaire pour ce poste. Je travaille à la fois dans le domaine du marketing et du développement, il est donc nécessaire de comprendre le marché mais aussi de savoir comment l’aborder. 

Avoir des connaissances en économie et une certaine expertise technique est également très utile. Je parle avec tout le monde, des équipes de R&D de Vallourec aux ingénieurs forage et chimistes des clients, en passant par les commerciaux et chargés d’affaires. Par conséquent, il est vital de maîtriser ces différents langages. Il est également important d’être flexible, de savoir communiquer et de ne pas se laisser submerger facilement !