Rencontre avec Ronaldo Antunes, Ingénieur R&D senior chez Vallourec au Brésil Au cours de ses 20 années de carrière chez Vallourec, Ronaldo Antunes a développé une expertise inégalée en ingénierie mécanique.

11/01/2023 - Carrières
Scrollez

Au cours de ses 20 années de carrière chez Vallourec, Ronaldo Antunes a développé une expertise inégalée en ingénierie mécanique. Depuis 2018, il occupe le poste d’Ingénieur R&D senior, spécialisé dans le secteur de l’industrie, pour les opérations du Groupe en Amérique du Sud.

Chargé d’intégrer les démarches de R&D dans les différentes équipes de la région, Ronaldo apporte à son travail son savoir-faire technique et commercial ainsi que sa passion pour l’industrie.

Quel est votre rôle chez Vallourec ?

Basé à Belo Horizonte, au Brésil, mon travail consiste à planifier et à exécuter des projets de R&D en mettant l’accent sur les solutions pour l’industrie, domaine dans lequel le Groupe dispose d’un vaste portefeuille de solutions pour les véhicules légers et lourds, les machines agricoles et de construction et les structures pour applications civiles et mécaniques. Comme il s’agit d’une grande région, avec des opérations principalement concentrées autour de Jeceaba et de Barreiro, je joue un rôle clé pour faciliter la collaboration, dans le domaine de la R&D, entre les différentes équipes des usines.

Je gère également régulièrement des demandes qui vont au-delà de la R&D, comme apporter un éclairage technique aux clients, analyser les défaillances des outils et des produits, et fournir des spécifications techniques pour les équipements d'essai.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de travailler chez Vallourec ?

J'ai rejoint le Groupe en 2002 en tant qu'ingénieur R&D au sein de la division Automobile, où je réalisais des analyses par éléments finis des procédés de formage à froid et à chaud. Dans le poste que j’occupais avant d’intégrer Vallourec, je travaillais dans l’ingénierie de maintenance. C’est là que j’ai commencé à m’intéresser à la métallurgie et aux procédés de formage mécanique. Vallourec m’a offert l’opportunité de m’engager pleinement dans ce domaine et d’approfondir mes connaissances. Je me suis toujours passionné pour les recherches que je mène, et Vallourec m’offre un véritable soutien à cet égard.

En passant d’un poste à l’autre et d’une équipe à l’autre chez Vallourec, j’ai eu la chance d’approfondir et d’élargir mes compétences, en les étendant à des domaines tels que l’étirage à froid et le forgeage et à une grande variété d’applications pour des clients différents. Vallourec crée un environnement idéal pour les personnes qui cherchent à développer leurs compétences. J’ai terminé mon Master en Sciences Thermiques dès mon arrivée en 2003 et en 2009, j’ai obtenu un doctorat en Conception Mécanique.

Quelles compétences vous ont aidé à réussir dans votre travail ?

Je mets à profit mes capacités d’analyse tous les jours, tout en gardant un esprit ouvert. Il faut faire preuve à la fois d’analyse et de souplesse pour s’adapter au changement et aborder les problèmes d’une manière nouvelle. Je suis également très fier de mon éthique et de ma discipline, qui constituent la base de tout ce que je fais.

L’un des plus grands défis de la R&D est d’identifier et de se concentrer sur les projets qui ont la plus grande valeur potentielle. En tant qu’ingénieurs, il y a tant de recherches que nous aimerions mener, et une multitude de projets sur lesquels nous pourrions travailler. Mais j’aime rappeler à mes équipes que l’effort n’est pas toujours synonyme de résultat. Nous devons être disciplinés et canaliser nos efforts dans les domaines où ils apporteront le plus de satisfaction aux clients et où ils rendront les processus plus efficaces tout en permettant à notre activité de se démarquer.

Aujourd’hui plus que jamais, alors que l’avenir de l’industrie est en pleine mutation, savoir quelles solutions nous devons prioriser et quelles solutions mettre de côté est un atout considérable.

Un mot résume bien ma vision de l’avenir de la R&D : l’intégration !

Qu'appréciez-vous le plus dans votre travail ?

Dans le domaine de la R&D, la créativité est à mes yeux la cerise sur le gâteau. Nous combinons l’innovation, l’audace et les connaissances pour repousser les limites et relever les défis, anciens et nouveaux. Il n’y a pas de sentiment plus fort que de trouver une solution à un problème que l’on croyait jusqu’alors insoluble.

Je me réjouis également de pouvoir travailler avec des personnes du monde entier. L’un de mes meilleurs souvenirs est celui où mon groupe d’amélioration continue (CIT en anglais) a été récompensé pour ses efforts par un voyage en France. Nous avons visité les sites Vallourec et, bien sûr, tous les hauts lieux touristiques. Le réseau international que nous formons avec tous mes collègues est quelque chose de très spécifique dans cette entreprise.

Quels sont les impacts de la nouvelle organisation ONE R&D sur votre mission ?

Mes activités sont bien alignées sur les objectifs de cette nouvelle organisation. Mon équipe est déjà en contact régulier avec les équipes R&D dans les autres régions de Vallourec. À plusieurs reprises, j'ai pu compter sur le soutien d'experts en métallurgie pour le développement et la qualification de produits ou sur le support de l'équipe simulation. De mon côté, j'ai collaboré avec mes homologues spécialistes de la corrosion et l'équipe chargée de la propriété intellectuelle sur une nouvelle fonctionnalité pour les produits OCTG. Il existe de multiples canaux de communication entre les régions, qu'il s'agisse de réunions régulières, de groupes de travail, de séminaires ou de formations. En ce moment, par exemple, nous nous réunissons chaque semaine afin de déterminer comment nous pouvons optimiser nos coûts grâce aux technologies de fabrication additive. Nous nous répartissons les études et partageons les résultats.

Quels sont vos espoirs pour l’avenir de la R&D chez Vallourec ?

Un mot résume bien ma vision de l’avenir de la R&D : l’intégration ! Il est primordial de synchroniser les nombreux efforts de nos équipes dans les différentes régions du monde. Nous avons une telle richesse de savoir-faire à notre disposition. En mettant en commun les compétences de tous, je suis certain que nous obtiendrons des résultats remarquables.

Je compte, en poursuivant cet objectif, avoir plus souvent l’occasion de collaborer avec les équipes des différentes régions sur nos propres projets ou sur des projets transverses. Grâce à ce type de rayonnement, nous construirons un réseau de collaboration à l’échelle mondiale.

Quels sont vos passe-temps favoris ?

Je crois qu’il est important de savoir prendre du temps pour soi pendant les périodes de travail intense. J’aime regarder des films en famille. J’aime aussi me vider l’esprit en faisant de l’exercice ou en effectuant des travaux manuels comme la remise à neuf ou la réparation de d’objets. Je bricole tout, des jouets aux voitures. J’aime être créatif et découvrir de nouvelles choses au fur et à mesure que j’avance, dans tous les aspects de ma vie !

Actualités

Filtrer par :
  • Pays
  • Date
  • Thème