Actualités
Scrollez

Valoriser les déchets, c'est préserver les ressources

19/03/2020 - Environnement

La journée mondiale du recyclage est l’occasion de faire un point sur les actions de Vallourec en faveur d’une économie circulaire. La valorisation de nos déchets est au cœur de cette politique volontariste engagée il y a quelques années. Le taux de valorisation du Groupe a progressivement atteint 96 % fin 2019. C’est le résultat de toutes les initiatives mises en œuvre par des équipes mobilisées dans toutes nos régions. 

L’économie circulaire, un changement d’optique

L’économie circulaire vise à changer notre modèle en assurant une exploitation raisonnée des ressources naturelles et en limitant l’impact environnemental à tous les stades de la vie des produits. Le recyclage et la valorisation des déchets des uns, qui deviennent matière première pour les autres, s’inscrivent dans cette démarche.

Dans le cadre du Programme « By-products », mis en place au sein du Groupe, les déchets, jusqu’alors considérés comme une conséquence fatale de la production, sont désormais perçus comme une ressource à exploiter.

Qu'est-ce que la Journée Mondiale du Recyclage ?

La journée mondiale du recyclage est une initiative du BIR (Bureau International du Recyclage).

Celui-ci représente plus de 760 entreprises, membres du secteur privé et 37 associations nationales, dans plus de 70 pays. Ensemble, ces membres forment la plus grande fédération internationale de recyclage.

Créée en 2018, cette journée a vocation à sensibiliser le public à l’importance du recyclage pour préserver les ressources naturelles et plus globalement notre planète.

Comment contribuer à ce nouveau modèle ?

En 2019, l’activité du Groupe a généré 669 000 tonnes de déchets de toute sorte.

Chaque famille de déchets fait l’objet d’un suivi spécifique sur chacun de nos sites afin d’en réduire le volume.
 
93,7 % de déchets (vs 91,9 % en 2018), ont ainsi été recyclés sous forme de co-produits*, en 2019, et un peu plus de 2 % valorisés en énergie.

Basés sur le principe des 3 « R » « Réduire, Réutiliser, Recycler », les principaux leviers de progrès identifiés au sein du programme « By-Products » sont décrits ci-dessous avec quelques exemples concrets de réalisations qui illustrent la dynamique et l’engagement de nos salariés dans ce domaine. 

Réduire les volumes des déchets

Une étude est en cours pour réduire l’utilisation de plastique dans la fabrication des protecteurs en utilisant des plastiques biosourcés qui limiteraient notre impact sur l’environnement.

Réutiliser

Certains déchets peuvent être réintroduits ou réutilisés, dans nos procédés ou en externe.

Notre site VTS (Vallourec Transportes & Serviços Ltda.), au Brésil, qui offre des prestations de services d’inspection et de réparation de tubes, des accessoires premium pour le marché du pétrole et du gaz, a mis en place une filière de récupération des protecteurs chez le client. Inspectés, nettoyés, et reconditionnés, ils peuvent ensuite être réutilisés. Toujours au Brésil, VSB (Vallourec Soluções Tubulares do Brasil S.A.) utilise les boues du haut-fourneau comme source d’enrichissement du sol des forêts d’eucalyptus et comme matière première de l’industrie céramique.

De nombreux sites sont également équipés de dispositifs permettant de filtrer les huiles usagées afin de les réutiliser en interne. 

En Indonésie, notre filiale P.T. Citra Tubindo réutilise 50% de ses fluides de coupe après la mise en place d’une filtration.

Recycler

Le recyclage est la voie de valorisation la plus importante pour les déchets spécifiques à notre activité. 

Tous les sites disposent d’un circuit de recyclage des déchets métalliques liés à l’usinage en lien avec les procédés de fabrication (tournures, copeaux…) qui sont pris en charge par des filières externes au Groupe. Au Brésil, certains déchets miniers sont utilisés comme matières premières pour fabriquer des pavés autobloquants qui recouvriront les routes du site.

Les équipes locales ont ouvert de nouvelles pistes de gestion des déchets : à Youngstown (États-Unis), par exemple, les mauvaises calamines sont vendues à la filière ciment (après avoir été mélangées aux « bonnes » calamines).

Ce site a également changé ses pratiques de déshydratation des boues. L’ajout de sciure de bois  a permis de réduire les quantités envoyées en traitement.
soutien et respect pour évoluer

Objectifs pour le futur

Fort de ces progrès, le Groupe entend aller encore plus loin et atteindre en 2025 le taux de 98 % de valorisation des déchets, soit une réduction de l’ordre de 15.000 tonnes de déchets non valorisés, notamment en diminuant l’enfouissement.  

C’est un objectif ambitieux, à la mesure des engagements de Vallourec dans ce domaine, illustrés notamment par l’adhésion en 2017 à l’initiative de l’AFEP **en faveur de l’économie circulaire ! 
*Co-produit : matière créée au cours du processus de fabrication d’un produit qui peut être recyclée en étant utilisée en tant que matière première pour une autre production, limitant ainsi l’utilisation de matières premières primaires prélevées dans l’environnement.

**AFEP : L’Association Française des Entreprises Privées représente plus de 100 des plus grandes entreprises opérant en France.