Actualités
Scrollez

Rencontre avec Marie Querrien, General Manager de Vallourec Tubular Services à Abu Dhabi

12/03/2020 - Carrières

Depuis son entrée dans le Groupe, il y a quinze ans maintenant, Marie Querrien n'a cessé de gravir les échelons pour devenir, il y a quelques mois, le General Manager de Vallourec Tubular Services à Abu Dhabi.

Cette filiale de Vallourec est entièrement dédiée à notre partenariat avec ADNOC, dans le cadre du méga contrat, de 900 M$, que nous venons de signer avec la compagnie couvrant la fourniture de tubes OCTG et de services associés. Elle abritera le nouveau yard (zone de stockage), développé en collaboration avec ADOS, actuellement en cours de construction. Un beau challenge en perspective pour Marie et ses équipes…

Bonjour Marie, pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

Je suis titulaire d’un master en commerce international de l’Université de Paris la Sorbonne. J’ai débuté ma carrière au département des ventes de Maria Galland, une marque de cosmétiques, avant d’intégrer Magneti Marelli, une filiale de Fiat.

J’ai rejoint Vallourec en 2005 au service ADV (Administration Des Ventes) OCTG. Rapidement, mes collègues, ingénieurs et techniciens, m’ont inculqué les bases techniques propres au secteur du pétrole et du gaz qui m’était jusqu’alors inconnu.

Ma responsable de l’époque grâce à sa passion et à sa bonne humeur, m’a également beaucoup motivée. J’ai d’abord été chargée de l’ADV des solutions OCTG sur la zone Inde-Pakistan, puis des Drills.

J’ai ensuite été rattachée à la région Moyen-Orient où j’ai, pour la première fois, collaboré à distance avec ADNOC. Une première expérience avec ce client et avec cette région que j’ai beaucoup appréciée. Puis, j’ai pris la responsabilité d’une équipe de 8 gestionnaires ADV pour le secteur OCTG.

En 2014, j’ai eu envie de découvrir de nouvelles choses et de changer d’environnement. Envie qui s’est concrétisée par ma mutation à Dubaï où j’ai été nommée responsable du service client. Epaulée par une équipe de onze personnes, j’étais en charge, en plus de l’ADV, des appels d’offre, de la logistique, et de l’interface avec nos usines pour nos clients basés au Moyen-Orient.

Ces quatorze années d’expérience au service de nos clients m’ont permis de bien connaître nos marchés et nos produits et de rencontrer des gens passionnés par leurs métiers. Ils m’ont vraiment donné envie de rester chez Vallourec et d’en découvrir plus. 

Depuis cinq mois, vous êtes à la tête de Vallourec Tubular Services. En quoi consistent vos missions au sein de cette filiale ?

Vallourec Tubular Services est l’entité qui administre le yard (la zone de stockage) où nous gérerons notre stock de produits pour ADNOC.

Ma principale mission est de manager et coordonner les équipes pour optimiser notre performance et nos résultats.

Je collabore également avec le responsable QHSE afin d’assurer une sécurité optimale sur le yard. Dans un lieu aussi risqué, nous nous devons d’être irréprochables et des audits sécurité sont d’ores et déjà prévus. Par ailleurs, nous travaillons sur sa certification ISO 9001.

Mon objectif est d’avoir une vision de A à Z Vallourec Tubular Services afin de répondre et même d’anticiper les besoins d’ADNOC.

Quelles sont les qualités primordiales pour votre travail ?

Premièrement être organisée et savoir prioriser, car tout est urgent en même temps. Je dirais ensuite avoir une bonne communication et une bonne coordination car c’est avant tout un travail d’équipe.

Et puis toujours garder à l’esprit ces maîtres mots : « Customer First ».

Avez-vous observé des différences de management entre l’Europe et le Moyen-Orient qui vous ont surprise ?

Aux Emirats Arabes Unis, nous avons une quinzaine de nationalités différentes dont la majorité provient d’Inde, du Pakistan ou des Philippines. Nous avons une charge de travail importante et je suis heureuse de pouvoir compter sur une équipe engagée.

Beaucoup des salariés travaillant aux Emirats Arabes Unis sont très investis dans leur travail qui leur permet de subvenir aux besoins de leur famille. Ils sont donc très impliqués et soucieux de mener à bien leurs missions.

En ce qui concerne mon style de management, la différence majeure avec ce nouveau poste est que je vais devoir m’appuyer davantage sur mes équipes puisque je vais diriger plus d’une cinquantaine de collaborateurs.  

Le fait d’être une femme ne semble pas vous avoir freinée dans votre carrière. Selon vous, quelles ont été les clefs de votre succès chez Vallourec et au Moyen-Orient ?

Il est vrai que ce milieu est très masculin et que les femmes sont peu nombreuses à occuper des postes à responsabilités. Il faut savoir s’imposer, se faire confiance et ne pas hésiter à remettre à leur place les personnes ayant des remarques non appropriées.

Personnellement depuis 15 ans, Vallourec m’a toujours fait confiance et m’a offert de plus en plus de responsabilités. Tous mes managers, au cours de mon parcours, m’ont soutenue et  je les en remercie.

Mais je crois qu’un vrai changement de mentalité s’opère, notamment grâce au programme [email protected]. Il ne faut pas non plus penser que ce type de carrière est uniquement réservé aux femmes expatriées.
Marie Querrien et quatres hommes
Confiance
Marie Querrien collaboratrice vallourec

Personnellement depuis 15 ans, Vallourec m’a toujours fait confiance et m’a offert de plus en plus de responsabilités. Tous mes managers, au cours de mon parcours, m’ont soutenue et  je les en remercie.

Marie Querrien General Manager de Vallourec Tubular Services à Abu Dhabi

Qu’appréciez-le-vous plus dans votre job actuel et chez Vallourec globalement ?

Dans ce projet, tout est à construire. C’est nous qui allons écrire les premières pages de cette nouvelle aventure ADNOC. C’est un challenge énorme que l’on me confie et j’en suis très honorée. Quant à Vallourec, j’apprécie beaucoup l’esprit de famille qui y règne. Depuis quinze ans, j’ai eu la chance de tisser des liens forts avec certains de mes collègues. J’ai constitué mon réseau avec des personnes qui depuis ont été mutées ailleurs dans le Groupe : en France, en Chine, à Singapour… mais avec qui je suis toujours restée en contact. C’est aussi cela la force de Vallourec.

Comment entrevoyez-vous la poursuite de votre carrière dans le futur ?

Le contrat que nous avons signé avec ADNOC s’étend sur une durée de 5 ans et cela ne fait que quelques mois que j’ai pris mes nouvelles fonctions chez Vallourec Tubular Services. Aujourd’hui, je me concentre sur le court et le moyen terme et la réussite de mon entité. Je veux m’assurer que nous soyons les meilleurs dans l’exécution de ce projet et que le Groupe atteindra ses objectifs.

Une fois, ce beau challenge relevé, je suis certaine que l’avenir m’apportera de nouvelles opportunités à explorer.