Actualités
Scrollez

La géothermie au cœur de la transition énergétique

06/09/2019 - Géothermie / Energie

C’est la plus ancienne des énergies renouvelables, et la plus développée chez Vallourec. Elle utilise la chaleur de la terre, présente de nombreux avantages et ouvre des perspectives… 

Comment ça marche ?

La géothermie utilise la chaleur de la croûte terrestre. Alors partout dans le monde, et surtout là où le contexte géologique favorise les températures les plus élevées, on creuse des puits. Objectif : y injecter des fluides qui se chaufferont au contact de la roche terrestre, puis les ramener à la surface à haute température pour produire directement de la chaleur ou faire tourner les turbines d’une centrale électrique. Plus on creuse, plus la température monte (en moyenne de 3°C pour 100 m de profondeur) et cela donne différents types de géothermie.  

Les exploitations les moins profondes (plusieurs dizaines de mètres et jusqu’à 30°C) alimentent le chauffage et la climatisation individuelle. Une pompe à chaleur suffit pour cette géothermie dite “à très basse énergie”. À l’autre extrême, la géothermie “de moyenne et haute énergie” plonge à jusqu’à 5000 m de fond pour chauffer le fluide à environ 140°C et produire de l’électricité. Dans ce cas, on parle de géothermie profonde et cela impose de construire des puits avec des tubes résistant aux températures extrêmes et aux environnements corrosifs. 

La géothermie dans le monde

Ressource renouvelable quasi inépuisable, non intermittente comparée à l’éolien et au prix stable à l’inverse du pétrole et du gaz, la géothermie est une énergie de proximité, aux impacts environnementaux limités. Une vingtaine de pays dans le monde en ont fait un levier de leur transition énergétique. Les États-Unis disposent d’un des plus grands équipements du genre, The Geysers, au Nord de San Francisco, où 350 puits alimentent 21 centrales électriques. La géothermie représente 17 % de l’électricité produite aux Philippines, N°2 mondial qui bénéficie d’une localisation dans une zone de rift. Elle s’étend jusqu’en Indonésie qui concentre 40 % des réserves mondiales et développe de nombreux projets de forages. Leader de la géothermie en Afrique, le Kenya dispose d’un potentiel immense, notamment dans la vallée du Grand Rift, et vise 5 GW d’ici 2030. En Europe, le record est détenu par l’Islande où la géothermie représente 30 % de l’électricité produite.  

Vallourec, 30 ans d’expérience et toutes les solutions

Pour accompagner ses clients dans la transition énergétique, Vallourec accélère son développement dans les énergies renouvelables, en particulier dans la géothermie où sa maîtrise est reconnue. Le Groupe propose toute la gamme de solutions tubulaires nécessaires pour développer des puits et les exploiter de manière efficace et durable. Ses produits sont particulièrement adaptés aux conditions spécifiques de cette énergie, tels que haute température, corrosion et instabilité des formations géologiques.  

Les succès en Europe (à Munich, en Alsace) et en Afrique (à Djibouti) en témoignent. Vallourec prévoit de vendre 7 000 tonnes dédiées à des projets de géothermie en 2019. Et de nouvelles perspectives s’ouvrent en Asie du Sud-Est notamment, où Vallourec est bien positionné sur le marché à fort potentiel de l’Indonésie.   

Zoom sur les premières réalisations

Couvrir 100 % des besoins en chauffage urbain avec de l’énergie géothermique d’ici 2040, c’est l’ambition de la ville de Munich. Le projet en cours de construction est à la mesure :  6 puits déviés, de 4 400 m de long (chacun) par 3 000 m de fond, forés sur un seul et même site au centre de la ville. Avec près de 4 000 tonnes de tubes OCTG Vallourec et leurs connexions VAM® haute résistance. 

À l’Ouest de Djibouti, le lac salé Assal est situé aux portes de la vallée du Grand Rift, région connue pour son activité sismique et volcanique. Pour capter cette énergie, la campagne de forage bat son plein. 4 puits iront extraire de l’eau de mer concentrée chauffée à 305°C par 2 500 m de fond où la température pourra monter jusqu’à 360°C ! Vallourec apporte ses solutions OCTG et VAM® éprouvées pour résister aux fortes compressions et garantir la plus haute étanchéité.