Story #4 : les tubes de Vallourec remportent le match au Brésil

Comment les tubes de Vallourec ont permis une édification plus rapide et plus simple des stades de la Coupe du Monde de football au Brésil

Des milliers de passionnés de sport se sont retrouvés au Brésil pour la Coupe du Monde de football en 2014 et les Jeux Olympiques de 2016 pendant que des millions de fans les suivaient à distance sur leurs écrans – et Vallourec y était !

Ses solutions tubulaires ont en effet joué un rôle clé dans la construction et la rénovation de 9 des 17 stades mobilisés lors de ces deux événements planétaires. L'usine brésilienne de Vallourec à Belo Horizonte a fourni 10 500 tonnes de tubes pour équiper 5 des 12 stades qui ont accueilli les matchs officiels de la Coupe du Monde de la FIFATM et 4 autres stades, qui ont été utilisés pendant la compétition comme centres d'entraînement.

​Grâce à leur haute performance permettant la construction de structures de longue portée, les tubes Vallourec ont été utilisés pour construire le toit des stades et les équipements connexes. A titre d'exemple, Vallourec a conçu, pour le stade Mineirão de Belo Horizonte, une structure de toit innovante d'une superficie d'environ 13 000 m2 composée de tubes en aciers spéciaux, résistants à la corrosion. Avec ses 62 000 places, il s'agit du troisième plus grand stade de football du Brésil.

Pour le stade Maracanã de Rio de Janeiro, Vallourec a fourni les tubes destinés à la passerelle de maintenance du stade. Enfin, Vallourec a fourni les 4000 tonnes de tubes du toit de l'Arena Corinthians de São Paulo, qui a accueilli le match d'ouverture de la Coupe du Monde de la FIFA 2014TM.​

Nouveaux stades ou programmes de rénovation, chaque projet devait répondre à des exigences techniques spécifiques, conjuguées à des contraintes budgétaires et de délais. Par rapport à des solutions conventionnelles, les structures constituées de profils creux Vallourec sont plus résistantes et 30% plus légères. Dans la plupart des cas, les tubes en acier de Vallourec ont contribué à réduire la durée des travaux d'installation, ainsi que les coûts globaux, grâce à un nombre réduit de jonctions et de soudures.

 

Chiffres clés

Stades brésiliens9des 17 qui ont acceuilli les matchs officiels
Tubes fournis par l'usine brésilienne de Vallourec10 500tonnes
Amélioration des structures30%plus légères
Une structure de toit innovante résistante à la corrosion 13 000m2
 

Une ingénierie de pointe pour un spectacle mondial​

Les solutions tubulaires premium de Vallourec ont été choisies pour rénover le toit du 2ème plus grand stade de football du Brésil. Les équipes R&D et commerciales ont su proposer un projet compétitif, simple et rapide à édifier, surpassant même les attentes des autorités locales. Visite guidée avec Afonso Henrique Mascarenhas de Araújo, ingénieur au Centre de Recherche de Belo Horizonte.​

«Dès la phase d’appel d’offres, en 2010, nous avons réfléchi tous ensemble à une façon de faire cohabiter la structure en béton et des tubes en acier, qui n’avaient que peu de place dans le projet initial », se souvient Afonso Henrique. Cet ingénieur, expert au centre de recherche de Belo Horizonte, a intégré l’entité brésilienne en 2000 pour développer et promouvoir l’activité tubes de structure, qui n’en était alors qu’à ses débuts. « Nous avons conçu et breveté, en partenariat avec une société d’ingénierie, un toit composé de tubes en acier destiné à être adossé au bâtiment en béton, réduisant ainsi la pression exercée sur celui-ci, tout en préservant son design d’origine. »

 

Les tubes haute performance de Vallourec permettent en effet de concevoir des structures jusqu’a 30 % plus légères que les structures métalliques classiques. « Au-delà des bénéfices apportés par notre solution, nous avons su mettre en avant plusieurs atouts clés : un prix compétitif, des délais de construction raccourcis, grâce notamment à notre capacité à travailler simultanément avec d’autres corps de métiers, et la simplicité de mise en œuvre », reprend l’expert. Résultat, le toit du stade imaginé par Vallourec a été construit en seulement 90 jours, soit six mois de travail de moins que ce que prévoyaient les projets concurrents. Il a permis d’éviter la suppression de 2 000 sièges, et donc de maintenir une capacité totale de 67 000 places. Au total, 1 500 tonnes de tubes ont été nécessaires à l’édification de ce toit, à la fois innovant et respectueux du patrimoine historique. Inauguré en décembre 2012, le stade Mineirão, ainsi rénové, a accueilli son premier match en février 2013.​