Édito

Ph_Crouzet.jpg






Dans quel contexte Vallourec évolue-t-il aujourd'hui ?

Nous évoluons aujourd'hui dans un environnement très difficile. Dans le secteur Pétrole & Gaz, à la suite de la forte chute du prix du baril, nos clients réduisent fortement leurs investissements, ce qui entraîne une très forte pression sur les volumes et les prix. Tout le secteur est touché, pas uniquement Vallourec.

Comment le Groupe fait-il face à ce contexte ?

Vallourec est en ordre de marche. Nous nous adaptons à la conjoncture et nous préparons pour l'après. Comme à chaque fois que nous traversons un creux de cycle, nous mettons en place tout d'abord des mesures d'ajustement court-terme, qui permettent d'adapter nos sites industriels à la faible charge. Par ailleurs, nous avons ajusté nos investissements et réduisons notre besoin en fonds de roulement. Au-delà de ces actions immédiates, nous renforçons notre compétitivité pour adapter notre offre aux évolutions du marché et aux attentes nouvelles de nos clients. Et cela, nous le faisons à travers le déploiement d'un plan ambitieux qui s'appuie sur deux leviers : la réduction de nos coûts d'une part et la montée en gamme d'autre part, sur la base de cinq programmes structurants : sécurité, qualité, innovation, excellence commerciale et efficacité opérationnelle.

Une augmentation de capital est-elle nécessaire ?

Vallourec dispose de liquidités importantes (1,8 milliard d'euros de lignes de crédit disponibles) et de marges de manœuvre par rapport à ses ratios financiers permettant d'assurer la couverture de ses besoins de financement pour l'année 2016, notamment en tenant compte des mesures opérationnelles prises par le Groupe. Nous continuons bien entendu d'examiner toutes les options disponibles pour optimiser la structure financière du Groupe et nous adapter à l'évolution possible du marché, dans un contexte marqué par l'incertitude et le manque de visibilité.

Comment voyez-vous l'avenir pour Vallourec ?

Les puits de pétrole matures perdent environ 5% de capacité par an. Du fait de ce phénomène de déplétion, et de la faiblesse actuelle des investissements pour renouveler les réserves, l'offre de pétrole va progressivement se réduire et le surplus actuel par rapport à la demande disparaître, ce que la plupart des spécialistes du secteur voient se produire à l'horizon 2017. Les investissements de nos clients et notre activité repartiront alors. Nous serons prêts, encore plus compétitifs, d'autant que les produits premium de Vallourec, par leur qualité et leur fiabilité, sont incontournables.

Philippe Crouzet
Président du Directoire

6 programmes pour améliorer notre compétitivité, viser l’excellence et faire la différence

​​

Sécurité Sécurité​​


La sécurité: un reflexe, une priorité absolue  

Coûts et cash​​Coûts et cash


La réduction des coûts et l'augmentation du cash: pour continuer à investir et se developper

ClientClient


La satisfaction de nos clients: le moteur de chacune de nos actions​​
​​​

QualitéQualité


La qualité: un besoin et une exigence de nos clients​​​

EfficacitéEfficacité


L'efficacité opérationnelle: pour offrir et livrer le meilleur à nos clients

InnovationInnovation


Renouveler nos idées, réinventer nos pratiques: pour faire la différence et préparer l'avenir 
 

6 programmes

​​

Sécurité, qualité, réduction des coûts et augmentation du cash, efficacité opérationnelle, satisfaction client et 

innovation sont des facteurs clés de performance et de compétitivité pour Vallourec.​​​​​​​