Résultats 2014 et priorité donnée à la création de valeur

Vallourec Logo
Vallourec Logo
24/02/2015 - Finance
Résultats de l'éxercice 2014 et priorité donnée à la création de valeur.

Boulogne-Billancourt, le 24 février 2015 – Vallourec, leader mondial des solutions tubulaires premium annonce aujourd'hui ses résultats pour l'exercice 2014. Le 23 février 2015, les comptes consolidés ont été présentés par le Directoire au Conseil de Surveillance.

 

Bonne résistance de la performance financière 2014 et succès opérationnels

  • Résultat brut d’exploitation de 855 millions d’euros conforme aux objectifs
  • Cash-flow disponible fortement positif en 2014 à 274 millions d’euros
  • Proposition de maintenir le dividende à 0,81 € par action

 

 

Perspectives pour 2015

  • Mise en place de mesures d'adaptation face à la chute du marché pétrolier
  • Vallourec vise un cash flow disponible positif en 2015

 

 

Lancement de Valens, un plan de compétitivité sur deux ans

  • Objectifs de réduction des coûts à hauteur de 350 millions d'euros et de réduction des investissements
  • Nouvelle politique d'allocation du capital
  • Objectif : ROCE supérieur au coût moyen pondéré du capital (WACC) en 2018, dans un marché pétrolier revenu à la normale

 

 

Commentant ces résultats, Philippe Crouzet, Président du Directoire, a déclaré :

« L'exercice 2014 se termine de manière satisfaisante, avec une croissance de notre chiffre d'affaires de 2,2 %. Grâce à une gestion rigoureuse des coûts et de la trésorerie, nous avons dégagé un cash-flow disponible fortement positif et nous avons réduit notre dette nette, malgré la baisse attendue de notre résultat brut d'exploitation. Compte tenu de l'environnement actuel, nous avons déprécié la valeur comptable de certains de nos actifs, sans impact sur la trésorerie et le profil de liquidité du Groupe. Nous proposerons à nos actionnaires de maintenir le dividende au titre de l'exercice 2014 à 0,81 € par action.

Vallourec évolue actuellement dans un environnement affecté par l'importante chute des prix du pétrole et la forte réduction des investissements de ses clients internationaux, notamment aux États-Unis et dans la zone EAMEA. Nous avons activé tous les leviers de flexibilité pour faire face à la chute des volumes. Outre ces mesures conjoncturelles, nous travaillons depuis six mois à la conception et à la mise en œuvre d'un plan de compétitivité sur deux ans (Valens). Ce plan vise à réduire structurellement la base de coûts 2014 de 350 millions d'euros sur la période 2015-2016, soit 10 % des coûts ajoutés (hors matières premières), ainsi qu'à diminuer de 100 millions d'euros par an le montant des investissements industriels en les limitant à 350 millions d'euros, un niveau optimal qui permet de maintenir et développer l'activité du Groupe. En 2015, les mesures structurelles et d'adaptation à court terme dans les usines se traduiront par une baisse d'environ 15 % des heures travaillées, comprenant une réduction d'environ 7 % des effectifs.

Nous créerons de la valeur en améliorant notre compétitivité-coûts et notre capacité à générer de la trésorerie, ainsi qu'en renforçant notre discipline en matière d'allocation du capital. Nous sommes engagés à améliorer la rentabilité des capitaux investis de Vallourec, avec pour objectif qu'elle soit supérieure à notre coût du capital en 2018, dans un marché pétrolier revenu à la normale. Ce sera une composante fondamentale de la gestion du Groupe. »​