Aéroport Paris-Orly : une nouvelle passerelle conçue comme un ouvrage d'art

Vallourec a fourni, pour la construction de cet ouvrage architectural complexe, 300 tonnes de tubes de structure. 

Ces tubes haute technologie encerclent la passerelle sur toute sa longueur, tant dans sa nappe inférieure que sur sa partie supérieure. Pour répondre à cet enjeu esthétique, Vallourec a apporté un soin particulier à l’état de surface de ses tubes en ajoutant une étape de meulage à l’issue de leur fabrication.

La majorité des tubes ont été forgés sur le site Vallourec d’Aulnoye-Aymeries (Nord de la France) selon le procédé breveté unique au monde « Premium Forged Pipes® », bénéficiant ainsi du savoir-faire industriel reconnu du Groupe.

Le traitement thermique qu’ils ont reçu leur confère par ailleurs des caractéristiques mécaniques exceptionnelles alliant résilience et haute résistance, nécessaires à ce type de structures très exigeantes.

Grâce à la réactivité des équipes Vallourec, les tubes ont été livrés en un temps record.

 La fabrication premium des tubes à la forge d’Aulnoye-Aymeries (Nord de la France)

1ère étape : le forgeage

Après une phase préliminaire de « préparation gamme », c’est-à-dire la validation technique des besoins, des délais et du planning de livraison par les ingénieurs et techniciens, la production commence avec le forgeage à chaud des tubes selon le procédé breveté Premium Forged Pipes® : dans un four à sole tournante, les billettes d’acier sont chauffées à 1200°C, elles sont percées par un mandrin selon un procédé centenaire dit « effet Mannesman » puis forgées, c’est à dire martelées, et ressortent ainsi creuses et allongées.
Les tubes sans soudure sont fabriqués mais sont encore à l’état brut. La forge d’Aulnoye-Aymeries est mondialement reconnue pour ses capacités d’adaptation et de réactivité, et ce à tous les besoins des clients les plus exigeants en termes de tolérances, de formes, de dimensions et de services associés.

2ème étape : les finitions

Pour obtenir les propriétés mécaniques requises par ce type d’applications, les tubes passent ensuite par une étape de traitement thermique en « trempe – revenu ».
« Trempe » car les tubes, après avoir été chauffés à 950° dans un four, vont ensuite être plongés dans un bain d’eau à température ambiante et ainsi brutalement refroidis. Cette opération permet un durcissement de l’acier.
« Revenu » ensuite car les tubes sont à nouveau chauffés à une température inférieure pour adoucir les effets fragilisants de la trempe et obtenir la résistance mécanique voulue.

3ème étape : le contrôle

Après avoir refroidi à l’air, les tubes passent ensuite une étape cruciale de contrôle non destructif. Il s’agit ici d’une inspection par magnétoscopie. L’usage de la poudre de fer sur les tubes préalablement aimantés permet d’identifier d’éventuelles fissures qui pourront alors être réparées.

4ème étape : le polissage

Lorsque les tubes sont amenés à être visibles dans un bâtiment et pour favoriser leur cintrage (le cintrage est une opération délicate qui consiste à courber un tube), comme c’est le cas pour la passerelle d’Orly, la paroi extérieure des tubes est alors polie, c’est ce que l’on appelle le « meulage ». En gommant une épaisseur de quelques dixièmes de millimètres, le meulage permet d’améliorer l’aspect esthétique des tubes.

 

 Pour aller plus loin : l'activité "Industrie" de Vallourec

Les tubes de construction font partie de l’activité « Industrie » de Vallourec, qui représente 17,8% du chiffre d’affaires global du Groupe.

Les solutions tubulaires premium de Vallourec entrent dans la construction de nombreuses infrastructures : ponts, stades, aéroports et autres projets architecturaux audacieux.

A ce titre, Vallourec a contribué à des projets d’envergure aussi emblématiques que la passerelle du Mont Saint Michel ou le Musée des Confluences de Lyon en France, la tour Burj Al-Arab à Dubaï, le Sony Center de Berlin, la grande roue de New-York, ou encore la rénovation des stades brésiliens pour la Coupe du Monde de football 2014 et les Jeux Olympiques 2016.

Les produits fournis aux clients du marché Industrie sont également destinés à d’autres applications telles que l’automobile, les machines agricoles, les plateformes auto-élévatrices offshore, les vérins hydrauliques, les grues, ou encore les systèmes d’ancrage Preon marine® pour éoliennes en mer.

 

CAROLINE TEROIN, en charge de l’activité Industrie France


« C'est avec la passion qui anime les équipes de Vallourec que nous avons eu la fierté et l'opportunité de participer à cet ouvrage d'une technicité exceptionnelle. Nous sommes particulièrement heureux d'avoir suivi ADP et Baudin Châteauneuf dans cette aventure, qui a su combiner le savoir-faire de nos propres compétences industrielles. »






Des tubes haute couture : caractéristiques techniques

Tubes les plus épais qui composent la nappe inférieure de la passerelle323,9mm de diamètre par 32 & 45 mm d’épaisseur
Tubes qui constituent la partie supérieure de la passerelle323,9mm par 20 mm
2 types de longueur7,9 et 8,3m
Grade d’acier premiumS355QH+Tnuance d’acier au carbone
​ 





 Focus sur le procédé Premium Forged Pipes®




FLORENT hOLL, directeur de la tuberie d'Aulnoye-Aymeries


« Grâce aux atouts de la forge, nous sommes capables d'offrir à nos clients des produits customisés, d'une qualité irréprochable. Sa grande flexibilité rend possible la fabrication de petits lots, livrés dans des délais très courts. »



EN SAVOIR PLUS

​​
Lire le commlunqiué
​​​​​​

​​​
Télécharger la fiche presse
​​​​​​

​​​
Télécharger les images
​​​​​​