Maria Lopuchovsky : l'acier en héritage

10/04/2018 - Carrières, États-Unis
Maria Lopuchovsky apprécie à sa juste valeur la diversité des postes qu’elle a pu occuper chez Vallourec.

Maria a intégré Vallourec en 2010, au moment même où la construction de Vallourec Star FQM (Fine Quality Mill) était sur le point de commencer.  Après ses études à l'université de Youngstown où elle a obtenu un diplôme d'ingénieur chimiste, Maria a commencé par travailler plusieurs années dans le secteur de l'automobile. « À ce stade de ma carrière, j'étais prête à entreprendre un changement », se souvient Maria. « À cette époque, Vallourec faisait régulièrement l'objet de reportages à l'échelle locale avec ce projet, qui suscitait à la fois impatience et enthousiasme. J'étais de ceux qui se réjouissaient des possibilités qu'un tel projet offrait à notre communauté. »

Lorsque l'occasion d'intégrer Vallourec s'est présentée, Maria a eu le sentiment que la boucle était bouclée.  « J'avais déjà l'acier dans le sang », explique Maria, dont le père et les oncles ont émigré aux États-Unis depuis une petite île grecque pour travailler comme ouvriers dans l'aciérie locale.

En sept ans, elle a exercé plusieurs fonctions au sein de Vallourec Star et VAM USA, notamment dans les domaines du contrôle, de la maintenance, de l'ingénierie et, aujourd'hui, de la planification de la production. Actuellement, elle occupe le poste d'analyste de planification de la production chez Vallourec Star. Elle est en charge, à ce titre, du suivi de la planification, notamment la prévision et le calendrier détaillé des opérations, pour garantir l'adéquation des niveaux de stock et des charges de production. 

« La diversité des postes que j'ai occupés m'a permis de mettre mes compétences au service de l'entreprise de différentes manières », déclare Maria.  « Je ne me sens pas limitée dans mon travail, et je n'ai jamais eu l'impression de stagner dans un domaine.  Mes expériences sur le terrain, les connaissances qui m'ont été transmises par des collaborateurs plus expérimentés qui m'entouraient et les formations internes qui m'ont été proposées sont mes sources de motivation. Je suis toujours enthousiaste à l'idée d'apprendre de nouvelles choses. » 

Grâce à cette mobilité transversale, Maria a eu l'occasion de travailler avec un si grand nombre de personnes différentes, qu'elle a non seulement beaucoup appris sur le plan professionnel mais aussi, dans certains cas, pu développer des relations personnelles positives en dehors de ce cadre.  

Ces relations ont encouragé Maria à participer au téléthon de la Croix-Rouge américaine pour lever des fonds en faveur des victimes de l'ouragan Harvey.  Elle a ainsi fait partie d'un groupe de bénévoles de Vallourec et de VAM USA qui ont répondu aux appels téléphoniques pour recevoir des dons.  « Cette situation me tenait vraiment à cœur », confie-t-elle.  « La catastrophe a touché un certain nombre de mes collaborateurs et je voulais faire quelque chose pour les aider à mon niveau. »

Grâce aux leçons de résilience et de flexibilité que lui ont enseignées ses diverses expériences, ses proches et ses collaborateurs, auxquels elle sait être reconnaissante, Maria est prête à relever les défis qui l'attendent.