Hartley Taylor : digitaliser les activités de nos clients

12/07/2019 - Carrières, Dubaï
Après avoir été entrepreneur dans le contrôle non destructif, Hartley travaille aujourd’hui chez Vallourec à Dubaï.

En quoi consiste votre mission ?

Je suis directeur des services sur la zone MEA (Asie et Moyen-Orient), avec deux types de missions principales :

  • Le développement business qui consiste à obtenir de nouveaux contrats. Pour cela, je rencontre des clients, j'estime leurs besoins en services et j'audite des entreprises de services locales pour évaluer leur compétitivité et leur capacité à soutenir notre offre de services.
  • La partie opérationnelle qui consiste à assurer le suivi des clients avec le plus haut niveau de performance et de qualité.

Mon objectif principal ? Apporter de la valeur aux clients et optimiser les coûts de l'usine jusqu'au puits en proposant les services associés à nos tubes. Actuellement, je suis très impliqué dans la promotion de Vallourec.smart, notre nouvelle offre de services : j'ai d'ailleurs récemment présenté nos solutions en Asie du Sud-Est, avec des retours très positifs de nos clients indonésiens et thaïlandais.


Quelle est la place de Vallourec.smart dans votre travail quotidien ?

Vallourec.smart est né il y a moins d'un an et nous pouvons déjà en voir les fruits.

Cette offre de services joue un rôle crucial dans la digitalisation des activités de nos clients. Nous avons récemment reçu un appel d'offre d'un de nos gros clients au Moyen-Orient, comprenant notamment la VMI (Vendor Managed Inventory, ou Gestion des stocks pilotée par le fournisseur). Grâce à Vallourec.smart, nous pouvons proposer ce type de solution, incluant une gestion intelligente des commandes basée sur des besoins de forage préalablement prévus, un centre de services personnalisé, ainsi qu'une large gamme de services d'inspection et la livraison juste à temps.

Pour répondre aux exigences clients, nous avons également créé Smartengo Inventory, une application qui permet de suivre le tube à travers son cycle de vie. À tout moment, nous pouvons montrer à nos clients où se trouve le tube et accéder en temps réel à ses données. 

Quels sont les principaux défis de votre poste actuel ?

Je travaille dans beaucoup de pays différents, et j'ai souvent peu de temps pour répondre aux appels d'offre. Pour être performant, je dois donc être organisé et savoir tout planifier. Je dois également prendre des décisions rapidement et penser en dehors du cadre (think outside the box). En général, les gens ont tendance à sous-estimer la complexité de créer une offre de services adaptée à chaque client.

J'ai donc de nombreux défis à relever au quotidien. Et même si cela fait trente-trois ans que je travaille dans le domaine du pétrole et gaz, j'apprends chaque jour quelque chose de nouveau !

Comment êtes-vous arrivé chez Vallourec ? Décrivez-nous votre parcours.

Je suis un pur produit pétrole et gaz ! J'ai étudié à la Engineering and Marine Training Authority à Aberdeen. Après l'obtention de mon diplôme, j'ai travaillé pendant dix ans en tant qu'ingénieur spécialisé dans le contrôle non destructif pour les produits OCTG.

Ensuite, avec un collègue, nous avons créé notre propre entreprise de contrôle non destructif. Nous avons eu beaucoup de succès et cette expérience a été très riche professionnellement.

Il y a treize ans, j'ai vendu mes parts dans cette entreprise et j'ai rejoint le bureau Vallourec d'Aberdeen. Après un an au sein de la division VAM Field Services, je suis devenu chef de projet dans le développement de services à valeur ajoutée. Puis, j'ai déménagé à Stavanger, en Norvège, où j'ai ouvert un centre de services. Après un passage à Boulogne-Billancourt, en tant que chef de projet chaîne logistique (supply chain manager), je me suis installé à Dubaï, il y a six ans. 


Qu'est-ce qui vous plaît chez Vallourec ?

L'international ! La société que je gérais précédemment était assez régionale, et il me manquait vraiment la dimension internationale. Je remercie Vallourec pour cette opportunité incroyable. 

Qui êtes-vous en dehors du travail ?

J'aime beaucoup la musique et le sport : je joue de quelques instruments, la guitare par exemple. Je suis écossais, donc j'adore le golf (c'est nous qui l'avons inventé), ainsi que la Formule 1 et le football.

Avant mon arrivée chez Vallourec, j'étais également pompier à temps partiel. Ce fut une expérience très riche : le leadership, l'engagement, la prise de décisions sous pression. J'utilise encore ces compétences aujourd'hui !



Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ?

L'an dernier, alors que je travaillais aux Etats-Unis, j'ai rencontré un homme qui s'est présenté comme un gourou de la chaîne logistique. Il m'a donné deux conseils :

  • En ne se préparant pas suffisamment, on se prépare à échouer.
  • Attends-toi au meilleur, prévois le pire, et prépare-toi à être étonné.

J'applique ces conseils au quotidien !