Alejandro Baiz, tourné vers l’avenir de Vallourec

12/04/2019 - Carrières, États-Unis
Chez Vallourec depuis deux ans, Alejandro est fortement impliqué dans la construction de notre nouvelle offre de services, Vallourec.smart.

En quoi consiste votre travail ?

Je suis directeur général des solutions globales Amérique du Nord. Je suis basé à Houston mais je voyage beaucoup – à Veracruz, en Oklahoma, à Pittsburgh, à la Nouvelle-Orléans…

J'ai pour mission de déployer la gamme de services de Vallourec, c'est-à-dire comprendre les besoins et les problématiques des clients pour y répondre par des solutions adaptées. Nous proposons des services, digitaux ou non, destinés à améliorer l'expérience client. De ce fait, je suis très fortement impliqué dans notre nouvelle offre Vallourec.smart, qui a pour vocation d'accompagner nos clients sur l'ensemble de leur chaîne de valeur.

Pouvez-vous en dire davantage sur l'amélioration de l'expérience client avec l'offre de services Vallourec.smart ?

Nous nous sommes beaucoup rapprochés de l'utilisateur final pour comprendre ses besoins. Nous avons réalisé une évaluation complète de la chaîne de valeur, pour repérer les moindres problèmes que le client peut rencontrer, et nous lui proposons des solutions physiques et digitales.

Nous pouvons par exemple personnaliser l'offre pour chaque client. Nous avons notamment développé trois packages de solutions, avec un niveau de services différent pour chacun afin de mieux répondre aux besoins de nos clients.

Avez-vous des exemples plus concrets ?

Oui, bien sûr ! Nous nous sommes rendu compte que parfois, un tube était mesuré jusqu'à sept fois après sa fabrication, sans même qu'il n'ait été transformé. On le mesurait à sa fabrication, avant la livraison, à la réception, à la première utilisation… Cela représentait une perte de temps et d'argent considérable pour Vallourec comme pour le client, situation qui pourra être réglée grâce aux solutions digitales proposées par Vallourec.smart.

Qu'est-ce qui rend le projet Vallourec.smart palpitant ?

Tout d'abord, je suis en relation avec tout le monde ! Je travaille avec les commerciaux OCTG pour trouver les bonnes cibles et proposer une offre de services personnalisée. Apporter les bons services aux utilisateurs finaux demande de la coordination avec les équipes commerciales, la distribution, les clients, VAM® Field Service, les différents prestataires de services…

Ensuite, j'ai quand même l'opportunité de contribuer à la construction de l'avenir de Vallourec. C'est passionnant. Concevoir des services associés à nos tubes est une véritable révolution culturelle : nous créons le tube et nous l'accompagnons « jusqu'au bout ». Nous pensons au-delà de la création du « tube parfait » (même si cela reste essentiel pour nous !) : nous imaginons comment nous pouvons permettre aux clients d'optimiser, à chaque étape, l'utilisation du tube, à chaque étape.

Qu'est-ce qui vous plaît chez Vallourec ?

Mes collègues et mon manager ! Ils sont toujours disponibles pour m'aider.

Mon manager m'a donné l'opportunité de travailler sur le projet Vallourec.smart, de me faire confiance et de travailler en autonomie (même si j'ai bien évidemment des objectifs). Il me laisse prendre mes propres décisions, grandir et montrer le meilleur de moi-même.

Comment êtes-vous arrivé chez Vallourec ? Décrivez-nous votre parcours.

Né en Argentine, j'ai très tôt déménagé au Mexique, où mon père était expatrié. C'est là que j'ai ensuite étudié à l'Universidad de las Américas Puebla, dans le domaine de l'ingénierie industrielle.

J'ai effectué mon stage de fin d'études en Argentine, en 2004, chez un concurrent. J'y ai ensuite été embauché et j'y suis resté quinze ans au sein de plusieurs départements différents.

Entre 2010 et 2012, j'ai fait un MBA à l'Université de Houston, et j'ai obtenu deux diplômes, l'un en analyse des investissements énergétiques, l'autre en énergie et finance.

Début 2017 j'ai eu un entretien chez Vallourec avec les ressources humaines et mon futur manager. J'ai immédiatement été séduit par l'enthousiasme ambiant !

Qui êtes-vous en dehors du travail ?

J'aime passer du temps avec ma famille - mon épouse et mes deux enfants. Je n'ai plus beaucoup de temps pour mes loisirs actuellement, même si j'aime jouer au tennis et au foot. Je soutiens à fond les Boca Juniors, une équipe de football argentine !

Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ?

Difficile de n'en choisir qu'un ! Mes parents m'ont dit : « Sois honnête, travaille dur, et sois toujours reconnaissant. » C'est à eux que je dois mon éthique et mon professionnalisme.

Dans le milieu professionnel, on m'a recommandé de toujours signaler un dysfonctionnement lorsque j'en voyais un. Une mauvaise nouvelle, c'est mal, mais une mauvaise nouvelle communiquée sur le tard, c'est pire ! Notre objectif au sein de l'équipe Vallourec.smart est de fournir au client la meilleure expérience possible : pour cela, nous devons être réactifs, et corriger très rapidement la moindre anomalie.

Mais je pense que le conseil qui m'a le plus marqué est celui-ci : « N'oublie jamais d'où tu viens ». C'est facile de perdre ses origines dans le contexte de mondialisation actuel : je suis argentin, j'ai vécu au Mexique, ma femme est espagnole, mes enfants sont américains… mais mes racines sont en Argentine. Et je ne l'oublie jamais.