Project Line Pipe de Vallourec : Entretien avec Frédéric Castrec

13/06/2018 - Solutions de soudage, Pétrole & gaz
Frédéric Castrec, Directeur Général chez Project Line Pipe, répond aux questions de l’Offshore Technology Review de 2018.

Offshore Technology Review  : Frédéric, quelles sont les grandes réalisations en cours pour PLP cette année ?

Frédéric Castrec : les services de Project Line PIpe couvrent à la fois les tubes de conduite sans soudure et les services de soudage. Nous avons récemment eu la chance de présenter notre nouveau processus de soudage offshore GMAW* STT** en Birmanie. Nous avons soudé 200 joints par jour avec un taux de réparation inférieur à 1 %, un record pour un processus de soudage sans support.  Nous avons par ailleurs achevé le soudage des tubes de conduite CRA*** de 50 cm pour le champ Bahr Essalam (un champ de gaz situé dans la Mer Méditerranée, à environ 110km de Tripoli, en Lybie) à bord du G1200 avec un taux de rejet et un taux de réparation exceptionnellement bas. Nous avons fourni les tubes et les services de soudage dans le cadre du projet Crown and Anchor. Les tubes proviennent du Brésil et nous le soudage a été réalisé sur la base d'assemblage de TechnipFMC**** aux États-Unis. Je pourrais citer encore de nombreux exemples, car nous offrons des services offshore aux quatre coins du monde. C'est là que nous excellons. Mais le message que nous voulons vraiment faire passer, c'est que nous finissons toujours notre travail en temps et en heure, quelles que soient les difficultés. Nous trouverons toujours une solution et nous ne nous arrêterons qu'une fois notre mission terminée.


Offshore Technology Review : quels sont les principaux projets en préparation pour l'année à venir ?  

Frédéric Castrec : je serai bref. Nous avons des projets de soudage exceptionnels au Moyen-Orient, notamment un comprenant près de 20 000 joints prêts à être certifiés et soudés. Avec 33 projets CRA finalisés au cours des 5 dernières années couvrant 451 km, le développement de notre offre de solutions et la formation interne de nos experts joueront un rôle clé. Nous nous réjouissons de relever ces défis techniques. Concernant l'offre de tubes de conduite à court terme, le Moyen-Orient et la mer du Nord ouvrent de nouvelles perspectives. L'activité sur les bases d'assemblage d'Orkanger (Norvège) et d'Evanton (Ecosse) va également augmenter.  
 

Offshore Technology Review : d'après vous, quel devrait être votre prochain grand défi technique dans le secteur offshore ?

Frédéric Castrec : c'est une question difficile. Nous devrons permettre à nos clients de réaliser des économies importantes dès l'exécution des projets et pendant toute la durée de vie des gisements. Il sera primordial d'offrir les solutions les plus économiques possibles tout en gardant la même rigueur et en continuant d'investir dans la R&D afin d'évoluer plus rapidement et de faire face aux défis complexes du futur. C'est une situation délicate, mais quel que soit le degré de difficulté des projets, nous disposons d'une vaste gamme de solutions nous permettant d'y répondre et nous savons faire preuve de réactivité.

Lire la publication dans l'Offshore Technology Review de 2018

*GMAW – Gas Metal Arc Welding

**STT – Surface Tension Transfer

***CRA – Corrosion Resistant Alloys (alliage résistant à la corrosion)

****TechnipFMC – société leader dans les secteurs du subsea, offshore / onshore et projets de surface