Historique

​L'histoire de Vallourec, dont les origines remontent à la fin du XIXème siècle, est celle du regroupement progressif de nombreuses sociétés régionales, nationales puis internationales du secteur de la métallurgie qui ont donné naissance au Groupe actuel, leader mondial des solutions tubulaires premium essentiellement dédiées au secteur de l'énergie. Les fondements du modèle économique  - stratégie axée sur l'expertise, l'innovation, la haute valeur ajoutée, ainsi que sur une présence mondiale alliée à une implantation locale au plus près de ses clients - transparaissent tout au long de son développement.
1886-1957
1965-1984
1985-2006
2007-2013
2014-Aujourd'hui

1886-1957  : Origines et création de Vallourec

1886 : Invention du procédé de laminage des tubes en acier sans soudure
L’invention des frères Mannesmann révolutionne l’industrie du tube.
1890 - Les années 1890 : Création des sociétés fondatrices
En France, les fabricants de tubes commencent à adopter le procédé de fabrication sans soudure mis au point en Allemagne par les frères Mannesmann. Des sites industriels sont crées en Bourgogne et dans le Nord, berceaux du futur Groupe.
1899 : Introduction à la Bourse de Paris de la Société métallurgique de Montbard
Créée en 1896, la Société Française des Corps creux, située à Montbard en Bourgogne, est rebaptisée et introduite à la Bourse de Paris en 1899. Elle constitue l’un des piliers historiques de Vallourec.
1920 - Les années 1920 : Première concentration du secteur de l'industrie du tube d'acier
Au lendemain de la Grande Guerre, les usines, auparavant très dispersées et généralistes, se regroupent et se spécialisent. Le site d'Haumont fusionne avec Recquignies, puis avec Louvroil. Recquignies fabrique alors des tubes sans soudure, Haumont et Louvroil des petits tubes soudés.
1930 - Les années 1930 : Fabrication de tubes pour l’industrie pétrolière
Une nouvelle usine, essentiellement destinée à la fabrication de tubes pour l’industrie pétrolière, est édifiée à Aulnoye. Le premier client de l’usine est la Compagnie Française des Pétroles (CFP, qui deviendra Total). L’internationalisation précoce de Vallourec commence avec l’industrie pétrolière.
1931 : Naissance de Vallourec
La crise économique incite au rapprochement des fabricants français de tubes. Création d’un partenariat industriel et commercial entre les établissements de Valenciennes, Louvroil et Recquignies gérés par une nouvelle société, Vallourec.
1957 : Introduction de Vallourec à la Bourse de Paris
Fusion de la Société des Tubes de Valenciennes et de la Société Louvroil-Montbard-Aulnoye – Vallourec devient le deuxième fabricant de tubes en acier en France.

1965-1984  : Innovation et partenariats stratégiques

1965 : Lancement du joint VAM®
Lancement du joint VAM (d’après les noms de Vallourec et d’Alexandre Madrelle, l’ingénieur qui a développé le projet), innovation qui va révolutionner l’industrie pétrolière. Grâce à une parfaite étanchéité métal/métal, cette connexion devient rapidement la référence dans le secteur pétrolier.
1967 : Naissance du champion français du tube en acier
En France, l’industrie du tube en acier se restructure autour de Vallourec, qui reprend l'ensemble des activités tubes de son principal concurrent : Lorraine-Escaut, et devient le leader français incontesté du tube d'acier. Dès lors, Vallourec va nouer une série de partenariats et créer une nouvelle dynamique de développement axée sur la diversification des produits et des débouchés.
1975 : Mise en service de l’aciérie et de la tuberie de Saint-Saulve
Avec la construction de cette aciérie intégrée, Vallourec maîtrise une partie des approvisionnements en acier nécessaire pour fabriquer ses tubes sans soudure. La tuberie est construite et mise en service trois ans plus tard.
1976 : Partenariat industriel avec Sumitomo
L’essor du marché pétrolier incite Vallourec à nouer des partenariats industriels pour répondre à la demande de ses clients à travers le monde. En 1976, Vallourec signe un accord de licence avec le Groupe japonais Sumitomo (3ème producteur mondial de tubes en acier) avant de créer avec ce dernier, en 1984, une joint-venture pour la production et la commercialisation de connexions VAM® outre-Atlantique. Ces accords sont le point de départ d’une collaboration pérenne.
1980 - Les années 1980  : Licences VAM
Vallourec concède des licences pour la fabrication des joints VAM dans différents pays, dont le Royaume-Uni (British Steel), le Mexique (Prinver) et l’Indonésie (P.T. Citra Tubindo). Quelques années plus tard, le Groupe rachète ces licenciés et renforce ainsi sa présence sur le marché premium destiné au secteur du pétrole et gaz (OCTG). L'heure est à la conquête des marchés pétroliers mondiaux. Cet objectif pousse Vallourec à faire son entrée sur le marché américain.
1984 : Vallourec s’implante aux Etats-Unis
Vallourec crée en partenariat VAM PTS (Premium Threading Services), une société détenue conjointement par Vallourec (51 %) et Sumitomo, spécialisée dans la fabrication et la distribution de joints VAM® sur le marché américain.

1985-2006 : Croissance et internationalisation

1987 : Année noire pour Vallourec
Frappé de plein fouet par la crise économique et financière, Vallourec doit sa survie à la réactivité de ses dirigeants et aux efforts colossaux déployés par l’ensemble des collaborateurs. Les dirigeants du Groupe investissent à titre personnel afin de sauver l’entreprise du dépôt de bilan et réussissent à convaincre Usinor, alors actionnaire, d'injecter plusieurs millions de francs.
1997 : Création de VALLOUREC & MANNESMANN TUBES
Cette société est détenue à 55 % par Vallourec et à 45 % par Mannesmannröhren-Werke. Mannesmann apporte à cette co-entreprise des positions commerciales solides en Chine en particulier sur les marchés de la production électrique et du génie mécanique, qui viennent compléter le savoir-faire et le leadership de Vallourec dans les tubes premium destinés au secteur pétrolier et gazier. V & M Tubes devient un leader mondial du marché du tube en acier sans soudure.
2000 : V & M do Brasil
V & M Tubes rachète les activités tubes de Mannesmann au Brésil qui comprennent une aciérie et une tuberie à Belo Horizonte, une mine de fer et une plantation.
2002 : Acquisition de North Star Steel aux Etats-Unis
Rebaptisée V & M Star, la société comprend une aciérie électrique et une tuberie situées à Youngstown dans l’Ohio et une unité de traitement thermique et de filetage basée à Houston. Cette acquisition renforce considérablement la présence du Groupe aux Etats-Unis, marché de référence dans le pétrole et le gaz.
2005 : Vallourec prend le contrôle total de V & M Tubes
En 2000, Vodafone avait pris le contrôle du groupe Mannesmann AG et revendu à Salzgitter AG, sa participation de 45% dans V & M Tubes. En juin 2005, Vallourec rachète ces 45% et prend ainsi le contrôle total de V & M Tubes, permettant à la société de profiter pleinement de l’essor du marché.
2006 : Entrée au CAC 40
C'est à la suite de cette opération que Vallourec fait son entrée au CAC 40, qui regroupe les plus grandes valeurs boursières du marché parisien.
2006 : Création de VAM Drilling
Après l’acquisition de la société américaine Omsco, spécialiste des tiges de forage, et le rachat de SMFI, Vallourec devient le numéro 2 mondial des tubes de forage pour le pétrole et le gaz. Ces activités sont regroupées sous le nom de VAM Drilling.

2007-2013 : Un leader mondial des solutions tubulaires premium

2007 : Renforcement de la présence de Vallourec en Chine
La forte croissance des besoins énergétiques de la Chine incite le Groupe à y construire une usine pour le finissage à froid de tubes de grands diamètres destinés aux centrales électriques, V & M Changzhou. Une deuxième usine, VAM Changzhou, est mise en service en 2007 pour le filetage des tubes destinés à équiper les puits de pétrole et de gaz.
2007 : Poursuite de la stratégie de croissance
Vallourec (56%), en partenariat avec Sumitomo (44%), annonce la construction d’un nouveau site de production intégré au Brésil. Située à Jeceaba, la nouvelle tuberie Vallourec & Sumitomo Tubos do Brasil (VSB) a été inaugurée en 2011.
2008 : Acquisition de trois sociétés américaines spécialisées dans les tubes premium pétrole et gaz (OCTG)
Vallourec renforce ses positions en Amérique du Nord avec le rachat d’Atlas Bradford, spécialiste du filetage pour l’industrie du pétrole et du gaz, TCA, spécialiste du traitement thermique et Tube Alloy, spécialiste des accessoires pour OCTG.
2009 : Accroissement de la participation dans le filetage premium en Indonésie
Vallourec accroît sa participation dans PT Citra Tubindo Tbk (PTCT) pour la porter à 78.2%. Licencié VAM depuis 1985, PTCT détient également les brevets et la technologie des joints Premium " NS ". Les usines PTCT de Batam (Indonésie) réalisent le traitement thermique et le filetage du tubes OCTG, ainsi que des accessoires spécifiques à destination des marchés du pétrole et du gaz de la zone Asie-Pacifique.
2009-2010 : Développement au Moyen-orient
Avec l'acquisition de DPAL FZCO puis de Protools, Vallourec renforce sa présence au Moyen-Orient à travers son activité de tiges de forage, VAM Drilling. Le marché du forage pétrolier au Moyen-Orient affiche une demande croissante pour les produits premium.
2010 : Investissement pour maintenir sa position de leader mondial de tubes pour centrales nucléaires.
Vallourec investit 80 millions d'euros à Montbard, en Côte d'Or, pour tripler la capacité de tubes pour générateurs de vapeur de centrales nucléaires (Valinox Nucléaire).
2010 : Investissement pour répondre au développement du gaz non-conventionnel aux Etats-Unis
Vallourec annonce la construction d'une nouvelle tuberie à Youngstown (Ohio) pour accompagner le développement à long terme de la production de gaz non-conventionnel aux Etats-Unis (gaz de schiste).
2010 : Vallourec renforce son offre de solutions premium pour les conduites offshore
Vallourec renforce son offre de solutions premium pour les conduites offshore grâce à l'acquisition de la société Serimax, qui conçoit et réalise des solutions de soudage intégrées de conduites offshore pour les conditions les plus extrêmes.
2011 : Inauguration de la nouvelle usine intégrée haut de gamme au Brésil
La nouvelle usine intégrée haut de gamme Vallourec & Sumitomo Tubos do Brasil (VSB), joint venture entre Vallourec (56%) et Sumitomo (44%), est inaugurée en septembre 2011. Située à Jeceaba, dans l’état de Minas Gerais, l’usine a une capacité de production de 1 million tonnes d’acier et de 600 000 tonnes de tubes et emploie 1 600 personnes.
2011 : Nouvelles capacités de Valinox Nucléaire à Montbard (France)
Valinox Nuclaire, leader mondial de la production de tubes en acier inoxydable et à haut alliage de nickel pour générateurs de vapeur, a démarré sa nouvelle usine de Montbard (Côte d'Or, France).
2011 : Vallourec renforce ses bases industrielles et commerciales au Moyen-Orient
Le Groupe renforce ses bases industrielles et commerciales au Moyen-Orient avec le rachat de Saudi Seamless Pipes Factory Company Limited (Zamil Pipes). Vallourec devient ainsi le premier acteur du marché OCTG à disposer localement d’installations de traitement thermique et de filetage, auxquelles s’ajoutera une nouvelle ligne de filetage VAM®.
2012 : Accompagnement de l’essor des hydrocarbures non-conventionnels aux États-Unis
Vallourec met en service sa nouvelle tuberie haut de gamme pour petits diamètres à Youngstown (Ohio) et couvre ainsi toute la gamme de produits et services nécessaires à la production de l’ensemble des hydrocarbures, et en particulier ceux relatifs aux gisements de schiste.
2012 : Une offre locale de service complétée au Brésil
La nouvelle usine d’accessoires à Rio das Ostras propose une gamme complète de solutions pour la prospection pétrolière, associant des tubes en acier sans soudure, des connexions VAM®, des accessoires premium pour le forage et la finition des puits et de la gestion de projets. Cette base de services élargie possède de nombreux équipements et offre la palette complète des services proposés dans le cadre de Vallourec Global Solutions.
2013 : Vallourec, marque unique pour toutes les sociétés du Groupe
Depuis la création de la co-entreprise Vallourec & Mannesmann Tubes, de nombreuses entités du Groupe opéraient sous la marque V & M. En 2013, afin de contribuer au renforcement de son leadership mondial et d’accompagner sa stratégie de croissance, Vallourec regroupe toutes ses entités sous le même nom : Vallourec, témoignant de l’aboutissement de l’intégration des nombreuses sociétés acquises par le Groupe à travers le monde.
2013 : Deux nouveaux centres de recherche au Brésil et en Europe
Dédié à l’ensemble des activités présalifères du Groupe, le nouveau centre de recherche basé à Rio de Janeiro (Brésil), permet à Vallourec de travailler de façon encore plus étroite avec la société pétrolière nationale Petrobras. En Allemagne, le nouveau centre de recherche de Düsseldorf est consacré à la conception et au développement de tubes en acier destinés aux centrales électriques et aux conduites de pétrole et gaz. Il abrite également depuis 2014 un laboratoire de soudage.
2013 : Extension de l’offre de services au Moyen-Orient
L’usine de finition de Vallourec en Arabie Saoudite est désormais qualifiée par son client Saudi Aramco. Située à Dammam, l’unité est dédiée au traitement thermique des tubes et au filetage de l’ensemble de la gamme des connexions premium VAM®. A Abou Dabi, Vallourec inaugure une ligne de revêtement intérieur destinée principalement aux tiges de forage fabriquées à Dubaï. Grâce à l’intégration de ce procédé de finition, le Groupe élargit le contenu local de son offre de produits et de services.

2014-Aujourd'hui : Nouveaux challenges

2014 : Vallourec augmente sa présence en Afrique
Implanté en Angola depuis 2007, Vallourec ouvre en 2009 un bureau commercial et une usine de filetage premium VAM® au Nigéria. En 2014, Vallourec signe trois contrats majeurs en Afrique pour des projets en offshore profond au Ghana, au Nigéria et en Angola. Ainsi, ce sont plus de 66 000 tonnes de solutions tubulaires premium qui sont fournies par Vallourec pour des projets très complexes. En 2015, Vallourec installe un nouveau bureau commercial en Afrique du Sud.
2014 : Nouvelle crise pétrolière
L’année 2014 marque le début d’une nouvelle crise pétrolière qui va toucher l’ensemble de l’industrie. L’importante chute des prix du pétrole entraîne une forte réduction des investissements des opérateurs pétroliers, notamment aux Etats-Unis et dans la zone EAMEA. Vallourec lance un plan de compétitivité ambitieux pour réduire structurellement sa base de coûts, et adapte ses organisations partout dans le monde à une baisse drastique d’activités.
2015 : 50e anniversaire du VAM®
2015, marque le 50e anniversaire du VAM®. Le Groupe continue à relever les défis de ses clients en adhérant à ses valeurs : compétitivité, qualité premium, proximité et collaboration.
2016 : En Europe
En ligne avec son positionnement premium, Vallourec concentrera ses activités européennes sur la conception et la production de produits et solutions à haute valeur ajoutée et mettra l’accent sur ses activités de R&D en France et en Allemagne. Les activités de laminage seront centralisées en Allemagne, tandis que les activités de finition seront concentrées en France.
2016 : Au Brésil
La création d’un pôle de production unique à travers la fusion des sociétés Vallourec & Sumitomo do Brasil à Jeceaba et Vallourec Tubos do Brasil à Belo Horizonte, permettra à Vallourec de générer des synergies industrielles significatives pour en faire une base de production hautement compétitive.
2016 : En Chine
Vallourec acquiert Tianda Oil Pipe. Fort d’un partenariat fructueux de cinq ans depuis sa prise de participation en 2011, cette acquisition permettra à Vallourec de développer une offre élargie de solutions hautement compétitives combinant les connexions VAM® et les tubes de Tianda.